18 mai 2015 ~ 0 Commentaire

Le réveil du troisième oeil

Après ce qui s’est passé, je n’ai pas trop réfléchi, en même temps, c’était assez évident : les trois cousins de mon amour de jeunesse étaient en train de se ramasser péniblement dans la poussière, et je devais partir le lendemain : il me semblait approprié d’avancer un peu la date de mon départ. Je montai précipitamment dans la chambre, pris ma valise (qui était déjà prête depuis deux jours) et quittai la maison en courant.

Je n’ai pas eu de mal à trouver un endroit où dormir, me lever aux aurores pour prendre le premier bateau en partance pour Marseille, et je pense que ce fut une très bonne idée, parce qu’à mon avis, j’aurais eu droit à un petit comité d’accueil sur les quais en début d’après-midi (heure à laquelle je devais normalement partir).

Quand je suis rentré en France, j’ai vécu de petits boulots, en squattant des foyers de jeunes travailleurs, des auberges de jeunesse, avec quand même quelques nuits passées à la belle étoile de temps à autre. Puis j’ai intégré l’armée, et après, ça s’est mieux passé.

Reparlons un peu de ce qui m’est arrivé quand même. Parce qu’après ça, clairement, ma vie a bien changé. Je voudrais revenir sur cette sensation de « case qui se creuse » entre mes sourcils, et sur cette drôle de sensation d’avoir une espèce de béret qui tourne sur la tête. Parce que, bien entendu, ça ne s’est pas arrêté comme ça. Plusieurs fois par jour, je ressentais cette drôle de sensation, particulièrement le soir, au moment d’aller dormir. Cela m’arrivait aussi régulièrement de sentir des fourmillements, comme de l’électricité mais sans la douleur, dans tout mon corps, alors que je sombrai dans le sommeil.

J’ai fait quelques recherches sur Internet ces dernières années, parce qu’à l’époque, Internet n’existait pas. Et je n’avais pas vraiment le temps d’écumer les librairies ésotériques pour comprendre ce qui m’arrivait. Mais, en gros, et pour faire simple, j’avais la sensation qu’une nouvelle partie de mon être s’était éveillée. Comme si des organes en sommeil étaient sortis de leur léthargie, qu’ils accomplissaient leur œuvre, purement et simplement. Rapidement, j’ai compris que cette sensation de case qui se creuse entre mes sourcils, c’était mon troisième œil qui s’activait. Et que ce béret qui tourne au-dessus de ma tête, c’était mon chakra coronale qui se mettait en route. Ça m’a pris du temps évidemment de théoriser tout ça, et certaines rencontres qui peuvent paraître tout à fée fortuite m’ont quand même bien facilité la tâche (je pense notamment à Pascal, un professeur de yoga qui est devenu un ami par la suite).

Ce n’était pas forcément facile d’utiliser ces termes au début, parce que je déteste la pensée dogmatique, ou le fait de devoir rentrer dans un système de croyances préétablies. J’ai toujours eu la sensation d’être un libre penseur, et je ne voulais pas adhérer à une idéologie ou à une religion. J’en ai parlé à mon ami, qui m’a dit que c’était normal de vouloir se faire sa propre opinion. En discutant avec lui, il m’a parlé d’un artiste Américain, Alex Grey.

Je vous laisse visiter son site pour en apprendre plus sur son travail, et nous reparlerons de tout cela un peu plus tard…

http://alexgrey.com

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Theologiechretienne |
Paroisse Sainte Rita |
RETOUR AFFECTIF EN 3 JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Krebsgreene5
| Catéchuménat diocèse de Str...
| Francepourchrist